mare & martin

0

Sylvain Cordier

Sylvain Cordier

Après des études d’Histoire sanctionnées par une maîtrise sur « Le maréchal Soult et ses collections » (2001-2002), Sylvain Cordier s’oriente vers l’Histoire de l’Art à l’université de Paris-Sorbonne, en se spécialisant dans les arts décoratifs et le mobilier français de la première moitié du XIXe siècle. Il travaille d’abord, dans le cadre d’une seconde maîtrise, sur le menuisier et sculpteur Pierre-Gaston Brion (2002-2003), puis, en doctorat, sur la famille des ébénistes Bellangé (2003-2009).

En parallèle de ses études à l’université, il effectue plusieurs missions au sein de musées et institutions patrimoniales françaises, au musée Gustave Moreau (automne 2003), au Mobilier national (été 2005), mais surtout au château de Versailles, où il est chargé de plusieurs récolements et inventaires d’objets d’art (2004, puis automne 2007 et décembre 2011). Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Paris-Sorbonne pendant deux ans (2006-2008), il y enseigne l’histoire des arts décoratifs et l’histoire de la peinture française au XIXe siècle.

Sa thèse est soutenue en septembre 2009, précédant son départ pour le Metropolitan Museum de New York, où il est reçu pour trois mois (octobre-décembre 2009) en tant que bénéficiaire d’un Jane and Morgan Whitney fellowship au département des arts graphiques, pour préparer la publication d’un recueil de dessins d’ornements de l’atelier Bellangé conservé dans la collection du musée (article publié dans le Metropolitan Museum Journal en 2012). De retour à Paris, il travaille pour le Centre Chastel (Université Paris-Sorbonne/CNRS) pour le projet d’édition en ligne de la correspondance du peintre Eugène Delacroix, avant de partir pour le Getty Research Institute, à Los Angeles en tant que research fellow, sur un projet de recherche intitulé « Displaying furniture in public and private spaces in France and Britain (1800-1840) », dans le cadre du thème annuel de l’institut consacré au Display of Art (2010-2011).

De retour en France en juin 2011, il se consacre à l’édition du manuscrit de son livre Bellangé, ébénistes. Une histoire du goût au XIXe siècle, publié en novembre 2012 aux éditions Mare et Martin. Il travaille actuellement sur un autre livre, consacré au peintre Martin Drölling (1752-1817), à paraître lui aussi aux éditions Mare et Martin.

Livres

  • Bellangé, ébénistes

    Bellangé, ébénistes

    Une histoire du goût au XIXe siècle

    Sylvain Cordier

    La famille Bellangé occupe dans l’histoire des arts décoratifs du XIXe siècle une place particulière. Comprenant, sur deux générations, quatre importants ébénistes, elle fait figure de modèle pour une étude des différentes  ...
     Voir l'ouvrage

Revue de presse

  • Bellangé, ébénistes

    2013-10-01

    Fine finishes for French furniture history

    « Tis certain the French » [...]

    Auteurs : Sylvain Cordier .

  • Bellangé, ébénistes

    2013-01-24

    Une visite à la Maison-Blanche

    "Dimanche, le président Obama a prêté serment dans un décor made in France signé Bellangé. Un livre monumental ressuscite cet illustre inconnu qui fut "the first ébéniste in Paris" au début du XIXè siècle." [...]

    Auteurs : Sylvain Cordier .

  • Bellangé, ébénistes

    2012-12-03

    The Bellangé Album

    "The Bellangé Album and New Discoveries in French Nineteenth-century Decoratives Arts" [...]

    Voir la suite de l'article in Metropolitan Museum Journal 47, The Bellangé Album

     

    Auteurs : Sylvain Cordier .

Actualites

  • 2017-05-31

    Sylvain Cordier à la 3ème Edition du Festival de l'Histoire de l'Art

    Sylvain Cordier à la 3ème Edition du Festival de l'Histoire de l'Art

    Sylvain Cordier auteur du livre Béllangé, Ebénistes aura le plaisir de participer en tant qu'intervenant à la 3ème édition du Festival de l'Histoire de l'Art. Le Festival aura lieu du vendredi 31 mai au dimanche 2 juin 2013. Dans le cadre de l'Université de Printemps, l'auteur fera une intervention de 13h45 à 14h45; puis dans le cadre du Festival de 17h30 et 18h30.

     Lire l'article