mare & martin

Retour à la collection
Tibère, l'Empereur malgré lui

Tibère, l'Empereur malgré lui

Après avoir étudié la naissance du principat dans un ouvrage sur Auguste, l’auteur se penche ici sur le règne de son successeur Tibère. Un règne qui marque une étape essentielle de l’histoire romaine, puisqu’en donnant sa pérennité au nouveau régime, il rompait définitivement avec la République. Haï par la classe politique de son époque, sali par les principaux historiographes antiques, Tibère a traversé le temps sous l’aspect d’un tyran sanguinaire et vicieux. Il fallut attendre le XXe siècle pour que les historiens débarrassent le personnage de sa légende noire, et en restituent une image plus conforme à la vérité. Alors pourquoi un prince qui a enregistré tant de beaux succès, qui s’est par ailleurs efforcé d’empêcher la concentration du pouvoir ou de limiter la déification de la personne impériale, a-t-il vu son règne finir dans une épuration certes moins terrible qu’on l’a prétendue, mais bien réelle ? Pourquoi tout pouvoir, quelles que soient sa forme et la bonne volonté de son détenteur, devient-il tyrannique, pour peu que les circonstances favorisent la mutation ? Ce thème est l’axe du livre, mais il n’en épuise pas l’objet, sinon ce serait limiter l’histoire de Tibère à son seul aspect sombre. Or, son règne, amplement positif, offre d’autres matières à réflexion : une société en pleine mutation ou encore l’évolution des institutions. C’est à cette large enquête que s’attache l’auteur, pour comprendre un personnage controversé et son époque à travers lui.