mare & martin

Retour à la collection
Les missions de la sécurité privée

Les missions de la sécurité privée

Sous la direction de : Xavier Latour, Christophe Aubertin

Les activités de sécurité privée contribuent à une mission qui est, à titre principal, dévolue à la puissance publique : la protection des personnes et des biens contre la délinquance. Aussi la sécurité privée n’est-elle pas un métier comme les autres. C’est une profession réglementée, soumise au contrôle de l’État. Il est donc capital de déterminer les missions qui sont assurées par la profession et celles qui lui sont interdites. D’un point de vue économique, les activités qui lui sont assignées se trouvent soustraites à la concurrence des autres entreprises. D’un point de vue politique, son champ d’action dessine en creux le domaine de la compétence exclusive de la puissance publique en matière de sécurité. Il appartient donc au législateur de délimiter avec précision les missions qu’il entend confier aux acteurs privés. Souvent remaniés, les textes peinent à dégager une véritable doctrine d’emploi de la sécurité privée. Ils n’ont cependant pas empêché la profession de développer de multiples activités qui vont des missions à haut risque exercées par des agents armés aux prestations intellectuelles de conseil en sûreté, en passant par la formation aux métiers de la sécurité, les services enrichis par le recours aux nouvelles technologies et les partenariats avec la sécurité publique.