mare & martin

Retour à la collection
Les droits de l'Homme à l'épreuve du local Tome 3

Les droits de l'Homme à l'épreuve du local Tome 3

La non-discrimination. L'égale dignité près de chez soi.

Sous la direction de : Catherine Le Bris

« Où, après tout, commencent les droits de l’homme ? », s’interrogeait Eleanor Roosevelt. Et elle répondait : « Dans les petites collectivités, près de chez soi, en des lieux si proches et si petits qu’on ne peut les voir sur aucune carte du monde. » C’est de ce constat que partent les trois tomes Les droits de l’homme à l’épreuve du local : leur but est de se pencher sur l’expérience quotidienne de ces droits. C’est, en effet, dans sa ville, dans son lieu de vie, que chaque femme, chaque homme, chaque enfant aspire à leur protection. Le contexte de décentralisation et de mondialisation pousse à s’interroger sur les responsabilités des collectivités territoriales dans ce domaine : quel rôle les communes, les départements et les régions sont-ils appelés à jouer en matière de droits de l’homme ? Ces droits, protégés par le droit international, avec l’universel en perspective, sont-ils l’affaire exclusive de l’État central ? Qu’en est-il en France plus particulièrement ? Les autorités locales ont-elles conscience des obligations qui leur incombent ? Et quels sont les moyens mis en oeuvre pour les mener à bien ? C’est à ces questions que, pendant quatre ans, des juristes et des sociologues se sont employés à répondre. Les présents ouvrages sont le fruit de cette étude –l’étude « Glocal »– qui a été financée par l’Agence Nationale de la Recherche. L’approche est interdisciplinaire ; elle est aussi multiniveau puisqu’elle s’inscrit dans une perspective global/local. Ce troisième tome est consacré à la règle d’or des droits de l’homme : la non-discrimination. En effet, du principe d’égale dignité découlent des responsabilités pour les collectivités territoriales. Cet ouvrage s’intéresse tant aux discriminations liées à l’origine, à la « race », à la religion ou au handicap que celles à raison de la précarité sociale ou du lieu de résidence. L’accent est mis tout spécialement sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale. Les « dilemmes » auxquels les élus locaux sont confrontés dans ce domaine font l’objet d’une attention particulière.