mare & martin

Retour à la collection
Les chimères de l’alternativité ?

Les chimères de l’alternativité ?

Regards croisés sur les Modes alternatifs de règlement des conflits

Sous la direction de : Gilduin Davy, Soraya Amrani Mekki, Soazick Kerneis, Marjolaine Roccati

Comment résoudre le différend sans passer par les procédés juridictionnels classiques ? Les modes alternatifs de règlement des conflits (MARC) se sont beaucoup développés ces dernières années. La pratique est bien connue mais elle soulève de nombreuses questions, qu’il s’agisse de la place des MARC dans l’orbite judiciaire ou du sens même de l’alternative qui les caractériserait. Sans renoncer à une analyse technique, l’objectif du colloque international qui s’est tenu à l’Université Paris Nanterre et à la Cour d’appel de Paris les 23 et 24 mars 2017 a été de privilégier une approche interdisciplinaire en déployant la problématique des MARC dans le temps et l’espace. Il apparaît, d’une part, que leur nouveauté n’est qu’apparente et, d’autre part, que la justice alternative se situe bien dans le droit et que c’est son imbrication dans l’appareil judiciaire qu’il faut comprendre.