mare & martin

Retour à la collection
Le pessimisme est un humanisme

Le pessimisme est un humanisme

Schopenhauer et la raison juridique

Auteur : Alexandre Viala

Demeuré longtemps dans l’ombre de Hegel dont il est le contemporain, Arthur Schopenhauer ne bénéficiera que d’une gloire posthume et influencera, à la fin du XIXème siècle, des penseurs importants à l’instar de Nietzsche ou Freud. Son apport majeur, qui est loin d’être dérisoire, est d’avoir renversé la perspective à partir de laquelle la philosophie occidentale pensait jusqu’à présent l’individu. Considéré comme un être libre et doué de raison, voici que l’homme est regardé, avec Schopenhauer, comme l’otage de la Volonté, concept derrière lequel le philosophe allemand range notamment les passions et les émotions. En définissant la souffrance comme constitutive de l’essence de la vie et en affirmant la thèse révolutionnaire de l’assujettissement des fonctions intellectuelles aux fonctions affectives, Schopenhauer nous livre une vision irrationaliste du monde dont cet ouvrage tire parti pour revisiter la pensée juridique moderne. Le présent essai propose de voir dans le désenchantement éthique et moral qui caractérise le libéralisme politique et le positivisme juridique l’ombre portée du pessimisme schopenhauérien.