mare & martin

0

Média Critic

Média Critic
...
  • Dahlgren Peter

    Peter Dahlgren est professeur émérite au département de Communication et Médias, de l’Université de Lund, en Suède. Son travail est centré sur la relation entre les médias, les processus socioculturels et la démocratie. Il s’est intéressé récemment au rôle que joue Internet dans les dynamiques participatives et la construction des identités civiques. Peter Dahlgren est particulièrement actif au sein des réseaux académiques européens. Ces dernières années, il a été professeur invité au sein de nombreuses Universités dont celles de Paris, de Grenoble, de Stirling, de Grahamstown, ou encore à l’Annenberg School for Communication de l’Université de Pennsylvanie. Parmi ses nombreuses activités éditoriales citons l’ouvrage Media and Political Engagement (Cambridge University Press, 2009) ou encore la collection qu’il codirige : Young People, ICTs and Democracy (Nordicom, 2010).

  • Downing John

    John Downing est Professeur émérite et directeur du Global Media Research Center de l’Université du Sud Illinois. Il a été l’initiateur et le rédacteur en chef de très importants projets éditoriaux comme Handbook of Media Studies (Sage, 2004) ou encore Encyclopedia of Social Movement Media (Sage, 2011). Membre du Comité Administratif de la revue Global Media & Communication, il est aussi rédacteur élu de la revue Communication, Culture & Critique et Vice-président de l'Association Internationale des Etudes en Information et Communication. John Downing est l’auteur de très nombreux articles et ouvrages consacrés aux médias dont Radical Media (Sage, 2001), Internationalizing Media Theory (Sage, 1996) ou encore Representing 'Race' (avec Charles Husband, Sage, 2005).

  • Ferjani Riadh

    Riadh Ferjani, est sociologue des médias, maitre-assistant en sciences de l'information et de la communication à l'université de Tunis-Manouba et chercheur au Centre d'Analyse et de Recherches Interdisciplinaires Sur les Médias (CARISM) de l’Université de Paris II. Ses travaux portent sur l'internationalisation des médias, la sociologie des TIC et l'économie politique de la communication. Il a coordonné l'ouvrage TIC, représentations, discours et pratiques (IPSI Tunis, 2006). Parmi ses dernières publications : « L'économie informelle de la communication : de la résistance à la marchandisation », in Tristan Mattelart, Piratages audiovisuels (INA/De Boeck, 2011), ainsi que « Tunisia : The clash of texts and contexts », in Tobias Eberwein et al. (eds.), Mapping Media accountability in Europe and beyond (Herbert von Halem Verlag, 2011).

  • George Eric

    Titulaire d'un doctorat en communication de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et d'un doctorat en Sciences de l'information et de la communication de l'École Normale Supérieure de Paris, Éric George est professeur agrégé à l'École des médias (Faculté de communication) de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il est actuellement directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur la Communication, l’Information et la Société (GRICIS-UQAM), coresponsable du Comité de recherche "Sociologie de la communication" (CR 33) au sein de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF) et coéditeur de la revue tic&société. Ses recherches portent sur l'économie des médias, les politiques de communication, la communication à l'ère de la mondialisation, les usages sociaux des TIC, l'espace public médiatique et plus fondamentalement sur les rapports entre communication, capitalisme et démocratie. Il est l'auteur de très nombreux textes : articles, chapitres de livres et actes de colloques. Éric George anime par ailleurs un séminaire mensuel sur le thème "Pensée critique et communication".

  • Granjon Fabien

    Fabien Granjon est sociologue, professeur en sciences de l’information et de la communication au sein de l’Université Paris 8 Vincennes à Saint-Denis. Chercheur au sein du Centre d’Etudes sur les Médias, les Technologies et l’Internationalisation (CEMTI), ses travaux portent pour l’essentiel sur les usages sociaux des médias et des technologies de l’information et de la communication, en lien avec l’action collective, la production alternative d’information, les pratiques culturelles ou encore les formes d’exposition de soi en ligne. Directeur de la collection MediaCritic, il a publié de nombreux articles et divers ouvrages dont, récemment : Communiquer à l’ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages, (avec Julie Denouël, Presses des Mines, 2011) et Médiactivistes (avec Dominique Cardon, Presses de Sciences Po, 2010).

  • Guyot Jacques

    Jacques Guyot est professeur en sciences de l'information et de la communication au sein de l’Université Paris 8 Vincennes à Saint-Denis et y dirige le Centre d'Etudes sur les Médias, les Technologies et l'Internationalisation (CEMTI). Ses recherches portent sur les politiques audiovisuelles et culturelles dans un contexte d'internationalisation des médias, ainsi que sur les revendications et productions médiatiques des minorités linguistiques. Parmi ses publications récentes : Les archives audiovisuelles. Histoire, culture, politique (avec Thierry Rolland, Armand Colin, 2011) ; « La diversidad lingüística en la era de la mundialización », Revista Historia y comunicación (vol. 15, 2010) ; « La télévision et ses programmes. Des politiques publiques aux industries culturelles », in Gilles Delavaud (dir.), Nouveaux médias, nouveaux contenus (Apogée, 2009) ; ainsi que« Political-Economic and (broader) Societal Factors Shaping News Culture », in Paschal Preston (ed.),Making the news (Routledge, 2009).

  • Jouët Josiane

    Sociologue des médias et spécialiste des usages sociaux des TIC, Josiane Jouët est professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Institut Français de Presse (Université Panthéon-Assas/Paris 2) où elle est notamment responsable du Master Communication & Multimédia. Membre du Centre d'Analyse et de Recherche Interdisciplinaire Sur les Médias (CARISM) qu’elle a dirigé de 2004 à 2010, ses travaux de recherche portent principalement sur les pratiquesd'information, de politisation et les usages citoyens des médias audiovisuels et numériques. Elle a récemment publié : « Des usages de la télématique aux Internet Studies » in Julie Denouël et Fabien Granjon (dir.), Communiquer à l’ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages (Presses des Mines, 2011) ;« French Media: Policy Regulation and the Public Sphere », in Jostein Grisprud et Lennart Weilbull,Media, Markets and Public Spheres. European Media at the Crossroads (Intellect, 2009) ; ainsi que « Sociologie des médias numériques », in Christine Leteinturier et Rémy Le Champion, Médias, Information et Communication (Ellipse, 2009).

  • Magis Christophe

    Docteur en sciences de l'information et de la communication (2012), Christophe Magis est chercheur au Centre d'Études sur les Médias, les Technologies et l'Internationalisation (CEMTI) et chargé de cours à l'Université Paris 8 – Vincennes à St-Denis ainsi qu'à l'Université Paris Ouest – Nanterre La Défense. Membre du comité de lecture de la Web-Revue des Industries Culturelles et Numériques, ses travaux portent principalement sur l'étude des mutations des industries culturelles et de la publicité. Il s'intéresse notamment aux déterminations réciproques entre les stratégies socio-économiques des acteurs industriels et la réalité esthétique des productions. Il a publié plusieurs articles et chapitres d'ouvrage à ce sujet dont, récemment « Do Mess With Mister In-Between : Musicological and socio-economical study of arrangement in advertising music convers », Sound Effect, vol. 3, n°1, 2013, pp. 97-110 et « La musique comme valeur ajoutée : lorsque les éditeurs deviennent “marques de services”. », in Matthews, Jacob & Perticoz, Lucien (dir.), L’industrie musicale à l’aube du XXIème siècle, approches critiques, Paris, L’Harmattan, 2012, pp. 69-94.

  • Mattelart Tristan

    Tristan Mattelart est professeur de Communication internationale à l’UFR Culture et communication de l’Université Paris 8 Vincennes à Saint-Denis et chercheur au sein du Centre d’Etudes sur les Médias, les Technologies et l’Internationalisation (CEMTI). Ses travaux portent sur les enjeux sociaux, culturels, politiques et économiques de l’internationalisation des médias. Il a notamment publié Piratages audiovisuels. Les voies souterraines de la mondialisation culturelle (INA/De Boeck, 2011) ; Médias, migrations et cultures transnationales (INA/De Boeck, 2007) ; ainsi que La mondialisation des médias contre la censure. Tiers Monde et audiovisuel sans frontières (INA/De Boeck, 2002).

  • Sénécal Michel

    Michel Sénécal est professeur titulaire en communication à la Télé-université de Montréal où il est responsable du programme d’études sur les médias. Il est également chercheur au sein du Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur la Communication, l’Information et la Société (GRICIS-UQAM). Ses intérêts de recherche portent sur l'appropriation citoyenne des médias, l'internationalisation des systèmes de communication et l'histoire sociologique et géopolitique des acteurs et enjeux de la communication. À cette expérience de recherche, il conjugue, à titre professionnel, une connaissance empirique des technologies médiatiques et de leurs usages en divers contextes sociotechniques. Michel Sénécal est notamment l’auteur de Pour un Regard-monde (avec Armand Mattelart, La Découverte, 2010) ; Communautés virtuelles. Penser et agir en Réseaux (avec Serge Proulx et Louise Poissant, PUL, 2006) ; ou encore L'espace médiatique. Les communications à l'épreuve de la démocratie (Liber, 1995).